RDC: 15 morts et 205 personnes portées disparues dans l’attaque du 16 juillet à kipupu

Plusieurs maisons brûlées, 8 personnes tuées par balle et/ou par machettes, 7 personnes mortes calcinées dans des maisons brûlées dans différents villages, 11 personnes blessées dont un enfant, 205 personnes portées disparues.  Énumère un memorandum de la société civile

Après avoir rencontrer les habitants de Kipupu, la mission officielle déployée dans ce village mercredi 29 juillet sous la roulette du ministre provincial de l’intérieur du Sud-Kivu
indique 15 morts et plus de 200 personnes sont portées disparues dans l’attaque du 16 juillet dernier menée par des miliciens Ngumino et Twirwaheno.

un mémorandum de la société civile locale souligne certains villages ont étè toucher dans cette attaque .

Et au mois sept parmi les victimes ont étès calcinées dans les incendiées.

Plusieurs maisons brûlées, 8 personnes tuées par balle et/ou par machettes, 7 personnes mortes calcinées dans des maisons brûlées dans différents villages, 11 personnes blessées dont un enfant, 205 personnes portées disparues, plusieurs femmes violées, le centre de santé Kipupu entièrement pillé, 350 vaches, 120 chèvres, 115 moutons, poules, argent, plusieurs biens emportés.

Enumere ce memorandum

Ce memorandum de la partie civile ajoute que le jeudi 16 juillet 2020 à 5h du matin, la coalition armée dirigée par le colonel Michel Rukunda Makanika attaque et brûle simultanément les villages Kipupu, Kalinga, Kiseke, Kalulu, et l’avenue Mohabu de Kipupu abandonné par la MONUSCO il y a 6 mois et les FARDC il y a trois semaines pour des raisons non encore élucidées. Ces assaillants s’y retirent vers 15h en direction de Kabara, Mitarati, vers Kamombo en territoire de Fizi.

Pat BOKETE

Total
0
Shares
Related Posts
lire la suite

RDC : la Monusco prolongée d’un an

A trois reprises, dans le texte, la Monusco se voit rappeler que sa priorité « stratégique »première est « de contribuer à assurer la protection des civils ». Ensuite vient « la stabilisation et le renforcement des institutions de l’Etat ».