Néfertiti Ngudianza : ” Le pouvoir public doit considérer l’endométriose comme une question de santé publique.”

Depuis des décennies, les questions liées aux douleurs menstruelles sont tout à fait banalisées en Rdc.

L’ infertilité féminine est sur la liste des souffrances que traversent certains couples dans le monde.

A l’occasion de la journée mondiale contre l’endométriose, qui a eu lieu le dimanche 28 mars 2021, la rédaction d’Afrique Wide est allée à la rencontre de la présidente de la commission socio-culturel, genre, famille et enfant du sénat, la sénatrice Néfertiti Ngudianza.

Ensemble avec une ONG, la sénatrice Néfertiti Ngudianza sensibilise et lance une alerte nationale sur la maladie qui dérange plusieurs femmes en RDC.

“la souffrance qu’en dure la femme, m’a motivé pour assister à la campagne de sensibilisation organisée par l’ONG Endocare. Je pense qu’il est grand temps que nous puissions faire la lumière là dessus.” a déclarée la sénatrice Néfertiti.

Prise en charge de l’endométriose

Elle invite par ailleurs, le pouvoir public congolais à mettre en place un programme national sur la prise en charge de cette maladie.

” Il est grand temps pour que le pouvoir public pense à mettre en place un programme national pour cette maladie. Et aussi considérer l’endométriose comme une question de santé publique.” plaide-t-elle.

Selon la présidente de la commission socio-culturel, genre, famille et enfant de la chambre haute du parlement Congolais, la question de la prise en charge dans son pays se pose de façon accrue, car il y a errance médicale et que peu des médecins seulement en parle.

Elle estime qu’en créant ce programme pour les personnels soignants, ils seront formés afin que la prise en Charge intervienne à temps.

Soucieuse de sortir l’endométriose de l’ombre en RDC, Mme Néfertiti s’engage à côté de l’Endocare; une ONG basée sur la sensibilisation des femme contre cette maladie gynécologique inflammatoire chronique qui se caractérise par la présence des foyers d’endométre en dehors de l’utérus (au niveau du Péritoine, des ovaires, des trompes, la vessie et les intestins), dont La plupart des symptômes sont cycliques et accentués par les menstruations.

Pat BOKETE

Total
35
Shares
Related Posts