Congo Hold-Up: Jules Alingete contredit les résultats des enquêtes et défend Kabila( Nous voulons un Congo Uni)

Dans une interview accordée au journaliste Alain Foka de la Radio France Internationale(RFI), l’inspecteur général des finances(IGF) Jules Alingete Key a une fois de plus intervenu sur le dossier qui bouge la toile il y a de celà deux semaines sur le présumé détournement des deniers publics par Joseph Kabila et son premier cercle, une enquête menée par 19 médias et 5 ONG internationaux dénommé « Congo Hold-Up», cette fois le patron de l’IGF contredit les résultats de ces enquêtes.

L’inspecteur Jules Alingete signale qu’aucune trace ne démontre que L’ex-président Joseph Kabila est impliqué dans le détournement de 43 millions à la BGFIBANK, pour lui ce sont que des insuniations qui n’ont pour objectif que de brûler le Congo et salir Joseph Kabila :

“Ce faux que nous disposons des éléments contre Joseph Kabila, nous n’avons trouvé aucune trace de la manipulation de ce compte par la société Égal, ni de près ni de loin avec Joseph Kabila.Emmener le problème au-delà de là où nous n’n’avons pas des preuves,je pense que ce ne sont que des insuniations qui n’ont pour objectif que de brûler le Congo et salir Joseph Kabila, Nous voulons un Congo Uni et personne ne dispose des preuves que ces fonds sont arrivés entre les mains des personnes de l’entourage de Joseph Kabila et encore moins de Joseph Kabila” a déclaré Jules Alingete.

Jules Alingete signale par ailleurs que la BFGIBANK a créé un compte nommé Égal, qui est gérée par elle-même et non par la société Égal et ce compte serait différent de la société Égal.

Pour Mr Alingete, les médias internationaux n’ont pas les mêmes objectifs que L’inspection générale des finances, les enquêtes poursuivit par ces médias vont au-delà des preuves que possèdent l’IGF.

Joël Tokombe

Total
24
Shares
Related Posts
lire la suite

Franc CFA : ce qui va changer

Quand sera vraiment lancée l'Eco, la monnaie unique censée remplacée le franc CFA ? Pour l'heure, si la France annonce se retirer de la gouvernance