Tensions à l’ISTA Gombe-Matadi : une étudiante violée et des enseignants agressés par les autochtones

Une étudiante de G2 informatique, violée et plusieurs enseignants agressés, suite aux tensions qui ont régnés entre les autochtones et les étudiants de l’ISTA Gombe-Matadi, situé à 50 km de la ville de Mbanza-Ngungu dans la province du Kongo Central, le vendredi 12 et samedi 13 août dernier.

Les autochtones en colère après la destruction de quelques tables de leur marché par les étudiants qui revendiquaient la délocalisation immédiate de leur établissement supérieur vers Mbanza-Ngungu et la démission du Directeur général Abbé Mabungu, d’après les informations livrées par nos confrères de Kongoactu.net, ont vengé en agressant les enseignants et une étudiante a été victime de viole par ces derniers.

Dénonçant les mauvaises conditions de vie et d’études qu’ils vivent dans ce village, ces étudiants en colère demandent la délocalisation immédiate de l’ISTA pour son implantation effective dans la ville de Mbanza-Ngungu. Le directeur général, l’Abée Mabungu s’oppose à cette démarche qui risque d’enclaver cette agglomération comme le pensent les autochtones.

Par ailleurs, une autorité du comité de gestion, contacté par notre source citée ci-haut il y a quelques jours passés, a affirmé que ” les étudiants veulent la délocalisation immédiate. Or, on envisageait cela pour l’année prochaine en attendant qu’on obtienne l’aval final du ministre de l’ESU. La revendication des étudiants a été prise en considération”.

À la suite de cet événement, les étudiants et le personnel académique ont quitté Gombe-Matadi ce samedi 13 août et les activités au sein de cet institut sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Joël Tokombe

Total
0
Shares
Related Posts
lire la suite

l’Unikin suspend ses activités

A la suite des manifestations étudiantes de lundi à l’Université de Kinshasa (Unikin) et dans ses environs, qui ont dégénéré en destructions et pillages