Attaques de la Monusco à la population de Kasindi : Félix Tshisekedi instruit le gouvernement de réévaluer le plan de retrait de la Monusco pour répondre à la demande du peuple

À la suite d’une réunion de crise tenue ce lundi 1 août 2022, dans la soirée à la cité de l’Union Africaine (UA), le président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, a, appelé le gouvernement de réévaluer le plan de retrait de la Monusco.

Ladite réunion d’urgence convoquée par le chef de l’État Félix Tshisekedi était suite à l’incident grave qui s’est produit le dimanche 31 juillet dernier, au poste frontalier de Kasindi entre la RDC et l’Ouganda, où la Monusco a attaquée la population de cette partie avec des coups de feu tirés par ses casques bleus d’un contingent de la Brigade d’intervention de cette mission onusienne en provenance de l’Ouganda et de leur passage en force à la frontière.

Cette attaque des casques bleus à la population a fait état de deux morts et 15 autres blessés dont le gouvernement congolais conjointement avec la Monusco ont fermement condamné cet acte et une enquête a été lancée pour établir les responsabilités, connaître les motivations d’un tel forfait et obtenir des sanctions sévères à l’encontre de la Monusco à la base de ce drame qui sont, du reste, déjà aux arrêts.

Joël Tokombe

Total
1
Shares
Related Posts