Coupe de la CAF : Ibenge et Renaissance de Berkane s’en vont en finale à Oyo, Dumas et Mazembe rentrent à Lubumbashi !

Un rêve brisé pour les corbeaux après avoir été battus par le score de 4 buts à 1, dans le cadre de la demi-finale retour de la coupe de la confédération, qui s’est jouée au Maroc à Berkane ce dimanche 15 mai 2022.

La Renaissance de Berkane n’a pas attendue longtemps pour ouvrir le score à la 8e minute par El Helali d’une frappe imparable laquelle le portier de Mazembe Siadi n’a pas pu arrêter.

La réponse n’a pas tardée, il fallait attendre quelques poussières de minutes soit à la 11 minute pour que Phillip Kinzumbi marque suite à une erreur du défenseur Dayo Issoufou que Kinzumbi va profiter pour arracher le ballon dans les pieds du défenseur de Berkan et s’est en aller seul pour lâcher une frappe au premier poteau pour légalisation 1-1.

Score à la pause 1-1, les choses se compliquent pour le Tout puissant Mazembe au retour du vestiaire, le défenseur Mwape voit un carton rouge à la 65e minute après accumulation de deux cartons jaunes pour réclamation excessive, cette situation va inquiéter l’entraîneur Dumas et son staff.

À 11 contre 10 qui a handicapé le TP Mazembe, la Renaissance obtienne un coup franc à la 79e minute, qui sera ensuite marqué par un coup de tête au deuxième poto par le capitaine Naji pour faire passer le Berkane au devant, 2-1.

De plus en plus les choses s’alourdissent pour les Noirs-blancs qui cèdent la pression, les oranges prennent de nouveau de l’avance après un doublé de Youssef Elfahli notamment sur un penalty à la 88e minute et un deuxième but dans les temps additionnels de la fin du match.

Après une victoire à aller de la coupe de la confédération d’un score léger d’un but à zéro (1-0) à Lubumbashi, Franck Dumas s’est accroupi devant Ibenge qui a montré ses biceps au match retour à s’imposant dans son territoire à Berkane par 4-1.

L’entraîneur congolais, Ibenge et ses poulains vont retrouver Orlando Pirates le 20 mai prochain en finale de la coupe de la confédération à Oyo au Nigéria.

Joël Tokombe

Total
0
Shares
Related Posts