RDC: Début du désamour entre Félix Tshisekedi et le FCC

Il faut noter aussi l’absence du premier ministre, président de l’assemblée Nationale, du sénat, du Chef des AFARDC, PNC.

Après plusieurs controverses autour de la nomination de ces trois juges qui a eu lieu le 17 juillet dernier, Félix Tshisekedi dit “Béton ” fait un passage en force en organisant leur prestation de serment.

De l’autre côté le Front Commun pour le Congo avait ordonné le boycott de ce qu’il qualifie de violation de la constitution par ses cadres .

Une triste realité qui fait qu’on trouve seulement 58 députes sur 500 attendus à l’hémicycle de l’assemblée nationale ce mercredi 21 octobre à la prestation de serment de ces trois nouveaux juges par Félix Tshisekedi .


Cela augure une unième crise politique dans le pays après une petite accalmie qui s’obserait récemment.

Il faut noter aussi l’absence du premier ministre, président de l’assemblée Nationale, du sénat, du Chef des AFARDC et PNC.

Seulement 2 sénateurs présents dans la salle, moins de 58 députés Nationaux. Moins de 10 membres du gouvernement sur 62 membres .

Aucun membre du bureau de l’assemblée Nationale, 1 seul membre du bureau du sénat sur 7 membres.

Les 3 haut magistrats de la justice congolaise nommés, dont 2 du même clan que le chef de l’état.

Le Fcc estime que le cette cérémonie s’est fait en violation intentionnelle de la constitution et du palais du peuple qui selon le camp Kabila restent une zone neutre et inviolable. Moins de 10 membres du gouvernement sur 62 membres .

Jérémie LUTETE

Total
0
Shares
Related Posts